En mars 2020, le Con­seil fé­dé­ral a dé­cré­té un se­mi-con­fi­ne­ment dans tou­te la Su­is­se. De­puis, le mon­de en­t­ier vit une si­tua­ti­on ex­tra­or­dinaire en rai­son de la pan­dé­mie de CO­VID-19. Il y au­ra dé­ci­dé­ment un avant et un après COVID-19.

Com­me l’Association su­is­se des pa­trons bou­lan­gers-con­fi­seurs (BCS), SBC Fi­du­ci­ai­re SA a tout fait pour ré­pond­re au mieux aux ques­ti­ons, préoc­cup­a­ti­ons et be­soins de nos cli­ents. Les in­dem­ni­tés en cas de ré­duc­tion de l’horaire de tra­vail, les fonds pour cas de ri­gueur et les pre­sta­ti­ons d’assurances ont de­puis mar­qué le quo­ti­di­en du tra­vail de fi­du­ci­ai­re. Nous som­mes nous aus­si en­trés en ter­rain in­con­nu dans be­au­coup de do­mai­nes et avons dû d’abord dé­fi­nir et mett­re en œu­vre de nombreu­ses cho­ses. Et bi­en que le for­ma­lisme coû­teux en temps nous a tous mis dans cer­tains cas à ru­de épreuve dans une si­tua­ti­on dé­jà ten­due, les fonds pu­blics ont fi­na­le­ment ai­dé de nombreux éta­b­lis­se­ments et les ont par­fois mê­me sau­vés. Voi­ci l’image que pré­sen­tait une ma­jo­ri­té d’établissements à la clô­tu­re de l’exercice an­nu­el 2020:

Avec 72,8% de l’ensemble du chif­fre d’affaires, les re­ve­nus en ma­gasin ont été la princi­pa­le source de re­ve­nus et ont en­re­gis­tré une for­te hausse par rap­port à l’année pré­cé­den­te (65,1%). L’évolution du chif­fre d’affaires des li­v­rai­sons a tou­te­fois pré­sen­té une si­tua­ti­on bi­en moins ré­jouis­san­te. L’annulation de ma­ni­fes­ta­ti­ons, d’événements d’entreprises, etc. due à la pan­dé­mie a pro­vo­qué une net­te baisse des li­v­rai­sons, qui re­pré­sen­tent 14,8% du chif­fre d’affaires to­tal (18,5% l’année pré­cé­den­te). Les coûts de per­son­nel ont pu êt­re ré­duits d’environ 3% par rap­port à l’année pré­cé­den­te grâce aux ré­mu­n­é­ra­ti­ons sous for­me d’indemnité en cas de ré­duc­tion de l’horaire de tra­vail. Les éta­b­lis­se­ments ruraux avec ma­gasin ont réus­si en gé­né­ral dans l’ensemble à plu­tôt pro­fi­ter de la pan­dé­mie, alors que les bou­lan­ge­ries en vil­le ayant une pro­por­ti­on plus éle­vée de li­v­rai­sons ont glo­ba­le­ment souf­fert. L’ensemble des chif­fres clés sui­v­ants de not­re com­pa­rai­son de la bran­che sont tou­jours in­di­qués avec le sa­lai­re cal­cu­lé de l’entrepreneur, per­met­tant de mieux compa­rer les rai­sons in­di­vi­du­el­les et les per­son­nes morales.

Brochu­re com­pa­rai­son de la branche

SBC Fi­du­ci­ai­re SA
Mar­kus Künzli
Di­rec­teur, ex­pert-comp­ta­ble diplômé